Pollution... sous l'arbre à palabre ?

Auteur  
# 13/11/2013 à 18:56 Françoise R.
Les regroupements de la population (comme les groupes de réflexion qu'anime l'équipe d'ICD-Afrique) me semblent pouvoir être utiles : sensibiliser sur la pollution peut permettre à la société civile de développer des idées pour lutter contre, et les conduire à interpeller leurs autorités.
# 15/11/2013 à 11:44 Club Upsilon (site web)
C'est effectivement par la circulation de l'information qu'il sera possible de sensibiliser les populations sur les questions de pollution. Au niveau institutionnel, il faudra que les élus soient formés et conscients des dangers de la pollution sur leur territoire et sur leur population.
L'éducation populaire à travers les associations de quartier (qui organisent régulièrement déjà des journées de nettoyage par exemple), les ONG et les partis politiques devraient aussi constituer un maillon important de cette chaine.
Il est important que l'information circule et ne soit pas détenue uniquement par les "cercles de connaisseurs". Il faudra aussi l'adapter (choix des mots, des images et des supports) par rapport aux populations ciblées pour qu'elle soit plus compréhensible et plus facilement acceptable. Les outils de communicatio sur les MST et le SIDA ont su trouver cette articulation.
# 24/11/2013 à 19:15 Francis.G
Bonjour à tous,
Je suis sûr que la majorité des Sénégalais est consciente de la pollution qui règne dans le pays.
Mais chez chacun le sentiment d’impuissance est grand face à l’ampleur de la tâche à accomplir.
Chaque individu se dit (inconsciemment) « à quoi bon faire attention, c’est une goutte d’eau dans l’océan ».
Et pourtant ! Ce sont bien toutes ces "gouttes d’eau" qui ont formé cet océan de pollution !
Comment amener chaque être humain à prendre conscience qu’il est LA goutte d’eau de cet océan de détritus ?
Chaque individu, grand ou petit, homme ou femme, noir ou blanc est une personne unique et IMPORTANTE !
Le rôle de chacun influe sur le cours de la vie de son voisin et peut influer sur le cours de la vie de son quartier et même sur celui de la planète !
Comment impulser un profond changement dans la façon de vivre au quotidien ?
Comment intégrer les nouveaux modes de consommation face à l’arrivée massive des produits industriels ?
Comment l’individu peut-il résoudre des problèmes aussi globaux ? Trop de paramètres ?
# 12/02/2014 à 18:46 Caroline G.
Bonjour,
Mon fils de 8 ans en voyant les photos a déjà proposé une toute petite solution en commençant par le nettoyage des rues, soit par chaque "pollueur", afin que les personnes prennent aussi conscience de ses déchets, ou soit qu'il y ait une personne attitrée à cette tâche.
Ces détritus seraient mis dans un seul et même lieu, peut-être après avoir creusé un trou suffisamment grand. Après tout, elles sont faites comme ça nos décharges...
Il faudrait cibler un lieu commun à plusieurs villages, ce qui faciliterait la tâche.
C'est vrai que je ne connais pas le problème puisque je ne l'ai pas vu de mes yeux donc c'est sans doute utopique.
Répondre à ce message
Code incorrect ! Essayez à nouveau